Stéphane Van Damme

, par Theis Valérie

Ancien professeur à l’Université de Warwick (Grande-Bretagne), à SciencesPo (Paris), puis à l’Institut universitaire européen (Florence) où il a occupé la chaire d’Histoire des Sciences entre 2013 et 2020, Stéphane van Damme a rejoint le département d’Histoire de l’ENS à la rentrée sur une chaire d’histoire transnationale de l’Europe moderne.

Ses recherches portent sur l’émergence des sciences modernes et la culture européenne de la Renaissance aux Lumières en en examinant des éléments essentiels tels que les centres scientifiques (Lyon, Paris, Londres, Edimbourg, New York), les pères fondateurs (Descartes), les disciplines paradigmatiques (philosophie, histoire naturelle, archéologie), et plus récemment les projets impériaux.

Ses publications récentes incluent un essai sur l’histoire des savoirs La Prose des savoirs. Pragmatique des mondes intellectuels (2020) et un ouvrage Seconde Nature. Rematérialiser les sciences entre Bacon et Tocqueville (2020). Il termine actuellement un livre sur une histoire globale du savoirs sceptiques français aux XVIIe et XVIIIe siècles.

 

Permanence : lundi de 14 heures à 16 heures.