Multi-naturalisme ancien : vers une histoire plurielle des sciences à l’époque moderne

, par Theis Valérie

Stéphane Van Damme

S2, 6 ECTS

 

Le séminaire reviendra sur les termes du débat actuel autour de la révolution scientifique, au proche comme au lointain, en suivant deux fils. Un premier volet relèvera de l’épistémologie historique en essayant de pluraliser les régimes de savoir naturalistes en Europe. Le séminaire approfondira l’étude de l’envers de la Révolution scientifique aux XVIe et XVIIe siècles : la culture large de l’incertitude, de l’erreur, de l’ignorance voir du non-savoir ou de la haine de la raison, qui fit contre poids aux pratiques de rationalité moderne (preuves, objectivité, faits, collection, observation).

Le second volet consistera à comparer et à situer les sciences européennes par rapport à d’autres cultures naturalistes extra-européennes et à montrer les modalités et les formes de cette projection globale (diplomatique, commerciale, environnementale) mais aussi ces mises à l’épreuve dans la rencontre avec d’autres traditions savantes (indienne, chinoise, japonaise, perse, arabe).

 

Salle et horaire en attente