Migrations et persécutions dans l’Europe du premier XXe siècle 2020-2021

, par Theis Valérie

Claire Zalc (CNRS/EHESS, IHMC)

S1, 6 ECTS

 

Migrations et persécutions : comment penser et travailler sur leur articulation ? Le fait migratoire est un enjeu majeur de la période contemporaine ; la mise en place de politiques systématiques de discrimination, persécution et extermination de certaines catégories de populations constitue une donnée fondamentale du premier 20e siècle. Comment comprendre les relations entre ces deux histoires qui bien souvent s’ignorent ? Notre séminaire vise à interroger les liens entre migration et persécution, à travers plusieurs champs d’étude : l’étude des trajectoires migratoires de groupes d’individus soumis à la persécution ; l’étude des dispositifs de pertes et de retraits de nationalité comme opérations visant à requalifier la frontière entre nationaux et non-nationaux ; plus généralement, la notion de frontière entre les catégories de « migrants », « étrangers » et « réfugiés ».

En accordant une large place à l’analyse de sources, on donnera à voir comment la nationalité s’institue comme enjeu et instrument des politiques de persécution, mais aussi comment les migrants s’approprient, refusent ou jouent avec les assignations nationales. Aborder l’histoire des migrations autour de cette dialectique entre identifications et appartenances nationales conduit à réfléchir à l’expression de définitions de soi décalées en regard des catégories étatiques et donc à s’interroger sur les marges de manœuvre dans les interactions entre étrangers et administrations.

Nous travaillerons dans une perspective à la fois comparative et transnationale, à travers la reconstitution de trajectoires individuelles et collectives de migrants victimes de persécutions dans et entre différents espaces sociaux, nationaux et impériaux, en particulier la France, l’Europe de l’Est (Pologne, URSS...), les espaces atlantiques, orientaux et coloniaux.

Il est demandé aux étudiants une participation active aux discussions de chaque séance, ce qui suppose à la fois assiduité et lecture critique et active des principaux textes abordés. 

Salle : EHESS, 105 bb Raspail, 75006 Paris, salle 5

Validation  : un exercice de présentation de sources est exigé au cours du semestre.

Direction de travaux des étudiants  : possibilité d’encadrer les travaux portant sur l’histoire des migrations et des persécutions à la période contemporaine à partir de l’envoi d’un projet de mémoire, puis d’un rendez-vous avec l’enseignante.

Pré-requis : le séminaire est ouvert à tous, sans niveau de connaissances particulières.

Site web  :  

https://lubartworld.cnrs.fr/seminaire-migrations-et-persecutions/  

Pour vous pré-inscrire :

https://framaforms.org/pre-inscription-au-seminaire-migrations-et-persecutions-dans-leurope-du-premier-xxe-siecle-claire

 

Programme

16 octobre 2020

Introduction

6 novembre 2020

Entre migration et persécution, la prosopographie ?

13 novembre 2020

Atouts et limites des approches de microhistoire globale : les sources. Le cas Lubartworld (avec Thomas Chopard et Adèle Sutre, post-doctorants ERC Lubartworld)

20 novembre 2020

Changements de statuts en situation de mobilité et d’incertitude. Le cas des réfugiés arméniens au lendemain de la Première Guerre mondiale, avec AnouchKunth (CNRS)

4 décembre 2020

Des identités incertaines : les requêtes d’habitants de Kabylie à l’administration française (années 1930), avec Emmanuel Blanchard (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

18 décembre 2020

« Histoire d’un dossier. Naturalisation, dénaturalisation et antisémitisme dans l’Italie fasciste » avec Enrica Asquer (Università di Genova)

8 janvier 2021

« Retour sur une loi mystérieuse : la loi du 17 avril 1942 sur la révision des admissions aux droits de citoyen français aux colonies », avec Laure Blévis (Université de Nanterre)et Claire Zalc

15 janvier 2021

Blancs et silences des sources : qu’en faire ?, avec Anton Perdoncin (post-doctorant ERC Lubartworld) et Claire Zalc