Hommage à François Menant (1948-2022)

, par Sophie TISSANDIER

Nous avons la douleur de faire part de la disparition de François Menant, survenue le 12 octobre dernier.

Ancien élève de l’École normale supérieure (L 1968), François Menant y avait enseigné une première fois en 1974-75, puis entre 1997 et 2017. Il avait dirigé le département d’histoire entre 2002 et 2010.

Spécialiste de l’histoire économique et sociale de l’Italie médiévale, il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Campagnes lombardes du Moyen âge : l’économie et la société rurales dans la région de Bergame, de Crémone et de Brescia du Xe au XIIIe siècle (Rome, 1993), issu de sa thèse d’État, ou encore L’Italie des communes (1100-1350) (Paris, 2005). Il avait suscité et participé à des recherches collectives marquantes sur l’histoire de l’anthroponymie, du crédit, des disettes ou encore de la comptabilité et des "rationalités pratiques".

À travers ses enseignements au département d’histoire, depuis les cours d’initiation à l’histoire du Moyen Âge jusqu’au cours d’agrégation, en passant par son séminaire de recherche, il avait suscité de nombreuses vocations. Il avait fait lui-même, avant de partir à la retraite, un bilan de l’évolution de son séminaire de recherche :

https://histoire.ens.psl.eu/Vingt-ans-de-seminaire.html

Un volume de mélanges en son honneur avait été publié en 2018 (La fabrique des sociétés médiévales méditerranéennes : les Moyen Âge de François Menant, éd. Marie Dejoux et Diane Chamboduc de Saint Pulgent, Paris, 2018).

Le département d’histoire s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches ainsi que de ses nombreux anciens élèves et leur adresse toutes ses condoléances.

Un hommage scientifique lui sera rendu au printemps prochain.