Construction, déconstruction et reconstruction...

, par Hélène Blais

Construction, déconstruction et reconstruction des mémoires nationales et transnationales en Europe au XXe siècle.

Construction, déconstruction et reconstruction des mémoires nationales et transnationales en Europe au XXe siècle.

David Schreiber

S2, 6 ECTS

 

Le cours portera sur l’évolution des récits et mémoires nationales et transnationales en Europe depuis l’après Première guerre mondiale jusqu’à la fin du vingtième siècle, tels qu’ils sont produits par les « politiques de mémoire » officielles au niveau des instances étatiques ou supra-étatiques (commémorations, mémoriaux, enseignements, etc.), mais aussi dans des sphères sociales plus larges (partis politiques, associations, monde intellectuel, sphères académiques et médiatiques). Il s’agira de montrer comment les bouleversements politiques et sociaux, tout particulièrement les deux guerres mondiales, mais aussi les processus de décolonisation, la construction de l’Union européenne, l’effondrement de l’Union soviétique et la place croissante prise par les politiques appuyées sur les droits de l’homme ont eu pour conséquence la contestation des récits nationaux traditionnels ou leur consolidation, et comment ceux-ci se sont plus ou moins transformés au cours de cette période. Nous serons attentifs à la diversité des situations nationales européennes, selon les péripéties politiques qu’elles traversent et les ruptures ou continuités mémorielles qu’elles connaissent, à partir de quelques cas spécifiques qui seront étudiés plus en détails (France, Allemagne, Espagne, Italie, Pologne, etc.)

Salle à préciser

Vendredi 10h30-12h30